TUTO: Faites votre SWOT comme un pro !

TUTO: Faites votre SWOT comme un pro !

avril 18, 2020 Développement Personnel Formation professionnelle 0

Oyez, oyez ! Aujourd’hui, évoquons une méthode fort connue part monts et vallées, du Mordor à Fort Fort Lointain on ne parle que de lui: le SWOT.

Vous comprendrez à la lecture de cet article que ce dernier vous permettra de vous positionner dans le cadre d’un projet (personnel OU professionnel), d’une reconversion, d’un changement de job ou dans ce qui m’anime: une entrée en formation, notamment. 

C’est quoi le SWOT ?

A vos Swaits.

SWOT c’est un acronyme, parce que dans le monde professionnel on est fan des acronymes.

Donc, cela veut dire:

  • Strengths: non pas La, mais les Forces. Ceci dit même au pluriel, elles sont avec vous puisque ce sont les vôtres.
  • Weaknesses: Se traduit littéralement par « Faiblesses » mais je trouve ça proche du gros mot, je préfère parler de point d’amélioration. Pas seulement parce que c’est plus « politiquement correct » mais aussi parce que c’est juste moins négatif.
  • Opportunities: Est-il besoin de traduire ? Oui ? Bon je vais être magnanime, pour les gens du fond, ça veut dire « Opportunités ».
  • Threats: Tout simplement les Menaces. Moyen mnémotechnique: « ce garçon est une menace, je suis malthreaté ».

En Français, l’acronyme donne « FFOM ».

A la fin de cet article  vous pourrez donc dire que vous êtes fort en FFOM, ce qui n’est pas rien, tout de même. 

Fort en FFOM ?

A quoi ça sert ?

Wikipédia a dit: « La Commission Européenne définit l’analyse – ou la matrice – SWOT comme un outil d’analyse stratégique. Il combine l’étude des forces et des faiblesses d’une organisation, d’un territoire, d’un secteur, etc. avec celle des atouts et des menaces de son environnement, afin d’aider à la définition d’une stratégie de développement. »

Bon maintenant en clair, c’est un outil qui permet de mettre à plat – je vous le donne en mille – les forces, faiblesses, opportunités et menaces pour définir les priorités et stratégies à adopter.

Exemples.
  • Je voudrais apprendre à jouer aux échecs:
    • mes forces: je suis sociable, j’aime et je connais les jeux, je sais analyser une situation et résoudre un problème;
    • mes faiblesses: je suis blonde, je manque de patience et de stratégie;
    • opportunités: j’ai un fils qui aime les échecs, il pourrait m’apprendre ! (la honte);
    • menaces: oui mais non parce qu’il est sur ses jeux vidéo et ne veut pas jouer avec moi parce que (je cite) « je suis trop nulle ».
  • Je voudrais évoluer dans mon métier (disons mon ancien métier, téléconseillère):
    • mes forces: je suis douée dans mon métier, j’ai un très bon relationnel et je suis volontaire pour aider les collègues à monter en compétence dans mon domaine d’expertise;
    • mes faiblesses: je me sais timide et manque de confiance en moi alors manager une équipe, ça fait peur… Accessoirement je n’ai ni formation ni expérience en management…
    • opportunités: oh, une offre d’évolution professionnelle vers un poste de superviseur!
    • menaces: ah, je ne suis pas la seule candidate. Et lui, là, il a été manager chez Macdo à l’âge de seize ans, je n’ai aucune chance… 

Ces 2 analyses de la situation me permettent de savoir, en somme, ce qui m’avantage pour aboutir mon projet (Forces, Opportunités) et ce qui pourrait me faire obstacle (Faiblesses, Menaces).

 

Comment définir un SWOT ?

1ère étape: trouvez votre objectif.

Pour Tintin c’était la Lune, pour Arthur le Graal, mais pour vous, ça peut être beaucoup de choses:

  • Apprendre une langue, une nouvelle compétence, à faire vos lacets…
  • Ecrire un livre…
  • Evoluer dans votre métier ou carrément en changer…
  • Elever vos enfants sans utiliser le pain sec, l’eau et les chaînes…
  • Communiquer avec Madame ou (si vous aimez le challenge) avec votre Belle-mère…
  • Survivre au confinement avec du riz, des pâtes et du beurre et 2 ados affamés…

Le mieux, pour définir son objectif, c’est la méthode SMART (Ah, non, encore un acronyme !) comme:

  • Spécifique ou Simple: l’objectif doit être clair pour vous !
  • MesurableSoyez capable de quantifier votre objectif.
  • Atteignableambitieux pour qu’il constitue un objectif motivant, mais dans la limite du raisonnable.
  • Réalisable: réaliste, surtout. Il faut qu’il corresponde à votre niveau.
  • Temporellement définidonnez-vous une deadline, une « date limite », pour la réalisation de votre objectif.
Exemple.

D’ici 1 mois, je souhaite connaître et comprendre le HTML, le CSS et WordPress pour savoir personnaliser l’aspect de mon blog.

C’est simple et clair pour moi, j’ai quantifié les connaissances que je souhaite avoir, j’ai exprimé mon défi et ma deadline, et j’estime que c’est amplement réalisable pour moi.

J’ai donc un objectif SMART!

Maintenant si vous partez de zéro et n’avez pas d’idées d’objectifs (ça arrive, personne n’est parfait), je parlerai dans un autre article d’une méthode pour trouver « sa raison d’être ». Mais chut! je ne vais pas spoiler… (Jack meurt à la fin).

2e étape: on fait un tableau.

Olah olah, rangez-moi ces gouaches et ces pinceaux, parbleu. Il n’est pas question de vous faire peindre un Van Gogh !

Une feuille, un crayon/stylo et (éventuellement) une règle suffisent. Ou bien un tableau Excel, ça marche aussi.

Le tableau que je vous présente est une méthode complète que j’utilise depuis le cours « Apprenez à Apprendre » de Guillaume Parrou sur OpenClassrooms. Je vous l’explique rapidement pour que vous en compreniez l’essentiel, mais si vous voulez la version complète et exhaustive de la méthode je vous invite à consulter le cours par là.

Voilà la bête: 

tableau stratégique SWOT

Alors comment le remplir ?

Les Forces et Faiblesses

On parle ici d’aspects qui vous concernent directement, et de préférence en lien avec l’objectif défini plus haut.

De fait, les Forces, cela peut être vos savoir-faire, savoir-être, vos valeurs, des passions que vous entretenez, des expériences… en somme, tout ce qui peut être positif chez vous.

Les Faiblesses, c’est plus difficile à définir. Comme dit plus haut, je préfère toujours parler de « points d’amélioration ». Toujours liés au projet en question, c’est ce qui peut répondre aux questions:

  • Qu’est-ce qui m’est reproché? Quelles sont les remarques que l’on me fait régulièrement ? (points visibles de l’extérieur).
  • Qu’est-ce que j’ai tendance à repousser à plus tard? (ce qui me semble donc difficile aujourd’hui, ou que j’ai « peur » d’aborder).
  • Si je peux simplifier quelque chose aujourd’hui, ce serait quoi? (ce qui semble vous freiner aujourd’hui mais qui ne vous freinerait pas si… si… si on mettait la Tour Eiffel en bouteille, tiens, quelle riche idée !).
Les Opportunités et Menaces.

Maintenant, attaquez-vous à ce qui peut venir de l’extérieur.

Les Opportunités, ce sont ces points qui vont faciliter votre parcours. Une/des personnes, un achat de formation, une offre d’emploi, une journée portes-ouvertes, un job-dating, un Webinar présenté par Popeye en personne… En somme, tout ce qui, provenant de l’extérieur, peut servir votre projet.

Les Menaces, ce sont ces éléments externes que vous pouvez percevoir comme des freins.

La concurrence, le manque de débouchés, la fin de vos droits aux chômage, vos parents qui ont hurlé quand vous leur avez dit vouloir arrêter votre poste en CDI pour aller élever des loutres en Sibérie… 

Faire croiser ces données

Vous pensiez sincèrement qu’un SWOT se limitait à ça? Alors, il pourrait, évidemment. Mais j’aimerais aller plus loin.

Sur le tableau proposé plus haut, nous pouvons nous servir des FFOM pour établir nos priorités et savoir quelle stratégie adopter pour atteindre notre objectif.

Forces + Opportunités = Passez à l’offensive.

Mixez ce que vous maîtrisez avec vos boosts et PAF, vous n’aurez pas des Chocapics, mais plutôt les rouages de ce que vous allez déjà pouvoir mettre en place dans votre projet, sans avoir à trop attendre.

Forces + Menaces = Défendez-vous.

Vous êtes incollables sur les loutres de Sibérie, vous avez étudié le marché et la culture, vous savez même parler les dialectes et monter une Yourte et votre Business Plan est terminé depuis une semaine déjà. Calmer la crise d’angoisse de votre maman devrait être facile.

Capitalisez sur ce que vous savez et réfléchissez à comment vous en servir pour contrer les freins extérieurs.

Opportunités + Faiblesses = Anticipez.

Vous vous savez Grand Maître de la Procrastination? Quelle chance, une playlist entière sur le sujet vient d’arriver sur Youtube ! Vous allez pouvoir laisser les Pretty Little Liars aux prises avec « A » sur Netflix pendant quelques temps… pour apprendre à mieux le gérer, par exemple.

En gros, servez-vous des opportunités, des aides extérieures pour combler vos propres lacunes !

Menaces + Faiblesses = On Va Tous Mourir.

Non, vous ne deviendrez pas N°24601, ni galérien chez Zola, ni figurant chez Roland Emmerich. Cependant, croiser vos freins personnels et les freins extérieurs va vous permettre de savoir ce qu’il faut traiter en urgence.

Parce que si vous manquez de confiance en vous et que vous devez faire face à une armée de 12 000 concurrents hyper compétents et/ou diplômés (ce n’est pas toujours la même chose), vous pourriez vous sentir illégitime dans le poste… à moins d’avoir étudié en priorité comment vous rendre « expert » sur Internet en faisant un bon Personal Branding, par exemple ?

 

On va conclure !

… Mais sans Jean-Claude Duss.

Ce qu’il faut retenir de tout ça c’est que le SWOT (ou FFOM, c’est vous qui voyez), ce n’est pas seulement un outil d’introspection ou de préparation, mais surtout une vraie base stratégique pour savoir comment et par où démarrer sans subir « l’angoisse de la feuille blanche »:

  • Définissez d’abord votre objectif à atteindre ;
  • Réfléchissez à vous-même, ce qui va faciliter l’atteinte de votre objectif ou ce qui pourrait la freiner ;
  • De même, listez les éléments extérieurs, les boosts et les obstacles ;
  • Croisez-les pour définir vos priorités d’action.

Bref: Faites un SWOT.

 

C’était Annick pour Spedago, à vous les studios et @ bientôt pour de nouvelles aventures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *